Make your own free website on Tripod.com

My Snazzy List of Links

LA BELLE ET LA BÊTE:
ACCUEIL:

POINT DE VUE SUR "LA BELLE ET LA BÊTE"


DERRIÈRE LA SCÈNE...

Voici donc le "POINT DE VUE" de l'arrière scène, il est toujours agréable 
de voir un bon spectacle, mais que ce cache-t-il derrière ?  Vous aurez 
maintenant une bonne idée pour ce spectacle.



COSTUMES :

170 costumes ; Il a fallu de l'ingéniosité pour obtenir des costumes qui 
permettent tant aux comédiens qu'au danseurs de rendre leur personnage à 
leur juste valeur.  Pas facile me direz-vous de créer une garde-robe (humaine) 
qui devra s'ouvrir et de laquelle sortiront des robes.  Encore faut-il 
qu'elle puisse passer dans les diverses pièces du château.  Le costume de 
LUMIÈRE a été conçu pour être des plus sécuritaires pour le comédien, imaginez 
un instant que ce dernier s'enflamme lorsqu'il allume ses chandelles; de plus 
il doit pouvoir danser un tango avec BABETTE.


DÉCORS  :

7 décors majeurs, composés entre autre d'un village, d'un gigantesque 
château, et de toiles peintes en deux et trois dimensions pour certaines, 
celles-ci atteignant parfois près de 8 m (26') de hauteur sur plus de 
15 m (50') de largeur.  Pour la réalisation des toiles, il a fallu en 
moyenne quelques 350 heures pour les toiles les plus grandes (4).  Il ne 
faudrait pas oublier les accessoires, mobiliers et autres.  C'est de loin 
Le plus imposant décor à ne jamais avoir été présenté dans notre région.


CHORÉGRAPHIES :

Avez-vous déjà vu danser un sucrier et un pot de lait ou encore une 
serviette de table ?  Pas nécessairement évident.  Dans la présente 
production, il y en a pour tous les goûts, en passant par la danse 
folklorique, le ballet ou même le french cancan.  Dans la pièce de 
GASTON à l'auberge, les hommes ont à danser avec des chopes de bières 
en claquant celles-ci l'une contre l'autre, pouvez-vous imaginer ce que 
ça fait lorsque vous avez un doigt entre deux chopes à bières qui se 
frappent ?  Demandez à LEFOU.  Dans la pièce "MOI", GASTON fait pivoter 
BELLE comme si c'était une toupie, elle est en déséquilibre constant, 
BELLE doit vraiment avoir entièrement confiance en son partenaire.  Le 
combat chorégraphique dans le duel entre GASTON et  LA BÊTE ne laisse pas 
de place à l'improvisation car la moindre erreur peut-être fatale.  Ce ne 
sont là que quelques exemples.


EFFETS SPÉCIAUX :

Plusieurs effets spéciaux sont directement liés à des principes de magie 
tels qu'utilisés par les grands maîtres dont David Copperfield.  Citons 
par exemple la transformation de LA BÊTE en Prince ainsi que la ROSE ENCHANTÉE.  
De quoi stimuler les méninges de l'équipe d'effets spéciaux.


ÉCLAIRAGE :

Encore une fois nous mettons à contribution la technologie dans la production 
de cette année, tous les effets d'éclairages sont synchronisés avec la trame 
musicale.  Quelques 500 effets d'éclairages furent nécessaires pour la 
présente production.  À force d'essais répétés et de réajustements et grâce 
à une étroite collaboration entre l'éclairagiste et le sonorisateur et 
quelques autres commettants, il a été possible de franchir une nouvelle 
étape pour la réalisation des conceptions d'éclairage à venir.


SONORISATION :

14 micros sans fils, à actionner sans compter les micros de scènes, la 
trame sonore et, pour la première fois, nous avons un bruiteur qui suit 
l'action et qui doit obligatoirement être synchronisé avec le comédien.  
La trame sonore est la version instrumentale intégrale de "LA BELLE ET 
LA BÊTE", celle-ci sert exclusivement à l'accompagnement de l'équipe de 
danse ainsi qu'aux comédiens chanteurs.  Ceux-ci chantent réellement lors 
des spectacles.


ÉQUIPE TECHNIQUE : 

Une trentaine de valeureux guerriers travaillent dans l'ombre sur qui 
nous devons compter.  Sans eux le spectacle ne pourrait avoir lieu.  Les 
machinistes dans certains cas n'ont que quelques secondes pour effectuer 
des changements de décors majeurs.  Au-delà de 200 ordres de manipulation 
de décors et accessoires. 


MAQUILLAGE :

Celui de LA BÊTE a nécessité 3 heures pour la première fois afin de 
permettre la création de ce dernier ainsi que les prothèses nécessaires.  
Maintenant le maquillage de LA BÊTE prends environ 1 heure 30 minutes 
à réaliser.  Le comédien doit supporter une deuxième peau composée d'un 
mélange de colle et de latex pendant quelques 6 heures.  Très exigeant et 
peu agréable lorsque l'on enlève le maquillage et les prothèses.  


Et voilà,  :-)